Site de l’union régionale des associations généalogiques Rhône-Alpes, affiliée à la Fédération Française de Généalogie

Centre d'Études Généalogiques Rhône-Alpes

Généalogie & Histoire


Flèche vers la gauche

Sommaire n° 177 - 4e trimestre 2018

Flèche vers la droite
II  - 

Grande Guerre : présence russe dans l’Ain

Des contingents de soldats russes ont participé aux combats à côté des troupes françaises à la suite d’un accord franco-russe. Après la révolution d’octobre 1917, ils sont rassemblés dans des camps et, comme dans l’Ain, affectés à des tâches civiles, particulièrement du déboisement. On retrouve ces russes côtoyant des travailleurs français dans la station magasin d’Ambronay.

2 pages, 3 illustrations - résumé : Michel Henry

Rémi Riche
2  - 

Le relais de la poste aux chevaux de Tarare

L'auteur expose les résultats de son enquête visant à trouver l'emplacement du relais de la poste aux chevaux de Tarare au XVIIIe siècle. Les noms des titulaires successifs de la charge de maître de poste sont relevés en dépouillant systématiquement les archives notariales et les registres paroissiaux de Tarare (en remontant le temps de 1783 jusqu'en 1668).

De 1767 à 1783, la maîtrise de la poste est assurée par une famille Roure, le relais est lié à une auberge à l'enseigne du Chapeau Rouge, l'ensemble est situé au lieu d'Auserre, proche du bourg de Tarare, le long de la route de Paris à Lyon. En 1783, la veuve Roure vend le relais et l'auberge pour un prix de 15 000 livres, l'acte de vente fournit une description des bâtiments et des moyens indispensables pour tenir la poste. De 1760 à 1767, le maître de poste nommé Denoyel tient le relais, lié à deux auberges, alors situé dans le bourg de Tarare. De 1668 à 1759, trois générations d'une famille Valfort ont assuré la charge de maître de poste et, par deux fois, la veuve a la responsabilité de la continuité du service postal. De brèves notices biographiques sont établies pour les familles Roure, Denoyel et Valfort.

Grâce aux registres paroissiaux de Tarare, l'auteur a suivi le développement du service postal qui est passé des chevaucheurs tenant la poste pour le roi à des aubergistes enrichis qui deviennent maîtres de poste. Pour conclure son enquête, il évoque les trois familles ayant géré la poste aux chevaux de Tarare de 1783 à 1863.

6 pages, 7 illustrations - résumé : Denis serve

Jean-Luc Boulat
8  -  Des expressions bien de chez nous Marie-France Quiblier
13  - 

QUESTIONS

questions 177

En cliquant sur l'image ci-contre vous accèderez aux questions parues dans le n° 177 de Généalogie & Histoire. Merci de nous communiquer vos éventuelles réponses. Pour répondre à une question, il n'est pas nécessaire d'être abonné à la revue, il suffit de cliquer sur contact ou de nous écrire sur papier libre (les abonnés utiliserons de préférence la feuille de correspondance ou le courriel).

103 questions

19  -  Le dernier ours des Alpes Bernard Chazelle
20  - 

Vauban en Dauphiné

Avant d'aborder la vie et les réalisations en Dauphiné de Sébastien le Prestre de Vauban (1633-1707), l'auteur fait un rappel de l'œuvre de bâtisseur de Lesdiguières (nouvelle ligne de fortifications de Grenoble), puis il évoque l'enfance et la jeunesse de Louis XIV dans une ambiance de guerre, contexte qui va le conduire à guerroyer pendant 33 ans durant son règne de 54 ans avec pour conséquences des difficultés à financer ces diverses guerres.

Né dans une famille modeste du Morvan, Vauban se fraye un chemin jusqu'au premier cercle des fidèles serviteurs de Louis XIV grâce à sa vaillance au combat et à son intelligence. Dès l'âge de 17 ans, il fait preuve de bravoure dans un régiment de Condé, puis il s'engage définitivement dans l'armée de Louis XIV. Vauban est présent lors de nombreux sièges de villes où il est plusieurs fois blessé ; ses mérites sont rapidement reconnus avec une promotion au grade de capitaine suivie d'une nomination aux fonctions d'ingénieur.

Vauban se distingue particulièrement lors du siège de la ville de Maastricht en l'entourant d'un ensemble novateur de tranchées. Ayant nommé Vauban comme commissaire général des fortifications en 1678, Louis XIV l'envoie dans le Dauphiné en 1692 (et à nouveau en 1700) pour consolider et agrandir les anciennes fortifications. À Grenoble, Vauban améliore le système de défense de la ville et fait construire deux magasins à poudre ; il renforce les aménagements du Fort Barraux dans le Grésivaudan. En 1694, Vauban propose de remplacer tous les anciens impôts par un impôt unique et en 1706 il développe sa proposition dans un Projet d'une dîme royale. Cette démarche lui fait perdre les faveurs de Louis XIV qui interdit la publication de cet ouvrage.

Vauban décède peu après cette disgrâce en 1707, victime d'une pneumonie.

6 pages, 9 illustrations - résumé : Denis Serve

Maurice Tauveron
26  - 

Louis Perrin, journaliste, résistant, déporté

Dès le début du régime de Vichy et l’occupation par l’Allemagne nazie en 1940, Louis Perrin, journaliste d’origine dauphinoise et rédacteur en chef de l’agence Havas choisit de résister à l’ennemi. Membre du réseau Gallia, dénoncé et arrêté par la Gestapo en 1943, il sera déporté au camp de concentration de Neuengamme et le payera de sa vie en 1945.

2 pages, 3 illustrations - résumé : Patrick Martin

Jean Benoist
28  - 

Paléographie - Testament reçu par Me Pierre Buirin

La rédaction de ce testament se fait dans un contexte particulier : la grande peste de 1628 qui toucha une grande partie de l’Europe et Lyon en particulier. Débutée en août 1628, l’épidémie fit près de 20 000 morts dans la ville ; près de 300 à 400 personnes mouraient chaque jour.

Il n’était pas rare qu’un notaire qui passait soit convoqué « fortuitement » pour rédiger le testament. Cela se faisait quelquefois dans la rue par la fenêtre.

Le faubourg de la Croix-Rousse à Lyon où se situe le document fut relativement épargné par la maladie.

2 pages, photo du testament

Philippe Paillard
30  - 

Les grandes famines naturelles en Haut-Beaujolais

Parmi les fléaux qui se sont abattus sur nos ancêtres, la famine due à des causes naturelles a constitué une calamité des plus meurtrières.

La petite région du Haut-Beaujolais a cruellement souffert d’épisodes rapportés dans des écrits d’époque et restés dans la mémoire collective.

En termes réalistes et poignants, l’article évoque les années les plus funestes, de 1033 à 1709.

Des extraits de registres paroissiaux relatent les dernières de ces grandes famines, survenues sous le règne de Louis XIV.

4 pages, 3 illustrations - résumé : Michel Fusy

Michel Fusy
34  - 

Généalogie de Mre Marie Melchior de Loras

Généalogie ascendante sur six générations de Marie Melchior de Loras né à Lyon en 1723. Issus d’une très ancienne famille du Dauphiné, plusieurs de Loras furent chevaliers de l’ordre de Malte. Seigneuries citées en Isère : Chamagnieu, Montplaisant (Vénérieu), Bellacueil (Saint-Marcel-Bel-Accueil où se situe le lieu-dit Loras), Saint-Hilaire (-de-Brens). Autres lieux : Le Saix, Pollionnay (69), etc. Alliances avec les familles de Garnier, David, Villard, Dupré, etc. Blason : de gueules, à la fasce losangée d’or et d’azur.

2 page et demie, 6 illustrations - résumé : Patrick Martin

Raymond Bargillat
37  -  La mystérieuse bague du dauphin Humbert VIII Monique Bonvallet
38  -  Vu sur le Net Pierre Boiton
40  -  Onomastique et vocabulaire - Le prénom André François Lefebvre
42  - 

Prochains évènements en Rhône-Alpes

Liste des sujets traités :

  • L'ivresse des sommets, eaux de vie, liqueurs et autres breuvages des Alpes - Musée Dauphinois à Grenoble (38).

  • Visite de la Maison des Canuts, 10 rue d'Ivry à Lyon.

  • AD38 - Ateliers à Bourgoin en mars 2019.

  • Exposition d'objets anciens - Espace archéologique Forez-Jarez à Saint-Étienne..

  • Archives historiques et bibliothèque du diocèse de Maurienne à Chambéry.

Michèle Bruyat
44  - 

Isérois décédés à Toulouse (I)

Claudie Dussert (EGMT) a transmis une liste de personnes originaires de l’Isère et décédées à Toulouse entre 1921 et 1942. Nous publions les 60 premiers noms dont les initiales vont de A à G.

3 pages - résumé : Michel Henry

Claudie Dussert
47  - 

Consentement au mariage d’un sourd-muet en 1811

Le Code civil n'a pas formulé les modalités de recueil du consentement au mariage d'un sourd-muet. Une délibération d'un tribunal confie à l'officier de l'état civil la responsabilité de constater les signes utilisés par l'époux handicapé pour exprimer son consentement au mariage.

L'auteur présente le cas d'un sourd-muet illettré se mariant en 1811, la partie centrale de l'acte est reproduite : les marques d'affection que le marié manifeste pour son épouse et sa manifestation d'une grande joie après la déclaration d'accord de celle-ci sont assez émouvantes. Quelques indications sont données au sujet des trois enfants de ce couple singulier.

2 pages, 1 illustration - résumé : Denis serve

Denis Serve
49  -  RÉPONSES
52  - 

Nouvelles des associations

Pour visualiser les nouvelles d'une association, cliquez sur son logo


Logo FFG Fédération Française de Généalogie Logo CEGRA Centre d'Études Généalogiques Rhône-Alpes
Logo AGL Association Généalogique de la Loire Logo AGPT Association Généalogique Pour Tous
Logo Ain-Généalogie Ain-Généalogie Logo AREDES Association de Recherche et d'Entraide pour la Documentation & les Études Savoyardes
Logo CdR Ceux du Roannais Logo CGD Centre Généalogique du Dauphiné
Logo CGSPRP Centre Généalogique Savoyard Paris et région parisienne Logo CGVVR Société Généalogique de Vienne et de la vallée du Rhône
Logo MG Maurienne Généalogie Logo SGLB Société Généalogique du Lyonnais et du Beaujolais
62  - 

Courrier des lecteurs

Liste des sujets traités :

  • Noble Claude de GRATET, sieur de Vernieu(x) - Raymond Bargillat.

  • Pourquoi aller à Gap aux XXIVe journées de généalogie les 13 et 14 octobre sur le thème de la « Généalogie à l’école » ? - Madeleine Robin-Brosse.

1/2 page - résumé : Fernand Daval

63  - 

Bibliographie

Liste des livres décrits :

  • 1914-1919 - Mémoires d’un poilu - Claude Chaumat

  • Écrire la biographie d'un soldat de 1914-1918 Jehan de la Croix de Saint Cyprien

  • Le général Lardant soldat des troupes de montagne Jacques Gasqui

  • Les tirailleurs sénégalais entre le Rhin et la Méditerrannée (1908-1939) - Ousseynou Faye

1 page et 4 vignettes de couverture - résumé : Fernand Daval

Denis Bellon
64  - 

Revue de presse

Liste des revues décrites :

  • Généalogie magazine n° 370-371

  • Les Alpes vues d’ailleurs - Ed. Glénat

  • La revue française de généalogie n° 237 août-septembre 2018

  • Mémoire n° 55 - Les Amis de l’Histoire du Pays Vizillois

1 page et 4 vignettes de couverture - résumé : Fernand Daval

Denis Bellon

...et quelques brèves.

© 2018 - C.E.G.R.A. - Informations (joomla 3.9.1)