Site de l’union régionale des associations généalogiques Rhône-Alpes, affiliée à la Fédération Française de Généalogie

Centre d'Études Généalogiques Rhône-Alpes

Généalogie & Histoire


Flèche vers la gauche

Sommaire n° 191 - 2e trimestre 2022

Flèche vers la droite
II  - 

Quelques chapelles du Pilat rhodanien

Les chapelles sont des éléments omniprésents de notre patrimoine de terroir. De dimensions souvent modestes, leur taille humaine a facilité leur multiplication.

Parmi celles du Pilat rhodanien, sept sont brièvement évoquées en couverture II et III. Elles sont originales, essentiellement champêtres et plus d’une sont situées près du Rhône. Elles ont des origines diverses, leur histoire et leurs légendes…

2 pages – 19 petites illustrations – Résumé : Claude Girard

Claude Girard
2  - 

Les prénoms révolutionnaires

Cette étude concerne les prénoms révolutionnaires donnés à des enfants nés de 1792 à 1800 dans 28 communes de l’Isère. Parmi les 336 actes de naissance pertinents relevés, 180 actes ont des prénoms issus du calendrier républicain (mois et jours). Une sélection de 156 actes a été réalisée parmi les trois principaux types de prénoms associés respectivement au symbolisme révolutionnaire, au dit calendrier et aux noms de personnages historiques ; une majorité de 121 actes sont datés de l’an II et suivent de peu l’introduction du nouveau calendrier.

L’opinion politique et la classe sociale du père de famille ne semblent pas être les seuls facteurs qui conduisent au choix d’un prénom révolutionnaire. Cette étude souligne une forte disparité géographique de l’attribution des prénoms révolutionnaires. L’échantillon de 156 actes comporte 48 exemples ayant un prénom unique et révolutionnaire tandis que 82 actes associent un prénom révolutionnaire avec un prénom traditionnel. Dans ce dernier cas, il existe de sérieux indices suggérant que le choix s ‘effectue avec une implication de certains officiers de l’état civil.

Parmi les nouveaux prénoms apparus à partir de 1792, on relève ceux qui reprennent les noms des principales valeurs en vogue depuis la Révolution avec la Liberté devançant l’Égalité, la Vertu et l’Union. Les choix de prénoms à connotation historique privilégient fortement des noms de personnages devant ceux de faits ou lieux mémorables.

8 pages, 7 illustrations - résumé : Denis Serve

Denis Serve
10  - 

L‘origine du taboulé

Jehan Boyssonnet dit Taboulé était l’écuyer du comte Arnoult de Raybe, seigneur d’Urfé. En 1096 il partit avec lui en croisade, participa à la prise d’Antioche bientôt assiègée par les Turcs. Les croisés furent bientôt épuisés par la faim. Mais une jeune arménienne prénommée Ivane fit visiter à Jehan Boysonnet les jardins d’Antioche et leur fabuleuse abondance et lui enseigna comment fabriquer un plat que l’on nomma dès lors le Taboulé. Jehan ramena avec lui la princesse et la recette.

2 pages, 6 illustrations - résumé : Marie-Hélène Nivollet

Bernard Chazelle
12  - 

Hyacinthe Mignot-Morel

En 1864 Hyacinthe Mignot-Morel crée une fabrique de toiles métalliques, puis la Compagnie lyonnaise de vidanges et en 1868 une entreprise de bitumes et asphaltes qui obtint de la ville de Lyon la concession pour l’entretien et la construction des trottoirs communaux.

1 page, 2 illustrations - résumé : Marie-Hélène Nivollet

Jacques Mignot
14  - 

QUESTIONS

questions 191

En cliquant sur l'image ci-contre vous accèderez aux questions parues dans le n° 191 de Généalogie & Histoire.

Merci de nous communiquer vos éventuelles réponses. Pour répondre à une question, il n'est pas nécessaire d'être abonné à la revue, il suffit de cliquer sur contact ou de nous écrire sur papier libre (les abonnés utiliserons de préférence la feuille de correspondance ou le courriel).

45 questions

17  - 

Les Aubin, une famille de soyeux

L’auteur retrace la vie d’Ambroise Aubin, maître ouvrier en draps d’or, d’argent et de soie descendant d’une famille bourgeoise de soyeux de la Touraine. Tours ayant tissé des liens dans la soierie avec Lyon, Ambroise va à plusieurs reprises dans cette ville et il épouse une lyonnaise. Désormais installé à Lyon, il retourne de temps à autre dans sa ville natale pour des raisons commerciales, malgré les fortes tensions religieuses entre catholiques et protestants. Suite à l’exécution de son beau-père trop fidèle au roi, Ambroise se sentant menacé par les ligueurs lyonnais, décide de rester à Tours. Il ne revient sur Lyon que lorsque la situation est devenue plus calme, il se consacre alors pleinement à ses activités commerciales, exerce la fonction de monnayeur et surtout devient l’un des principaux représentants de la corporation des maîtres soyeux où il est mandaté pour plusieurs missions. Une généalogie détaille les 10 enfants d’Ambroise, tous nés de sa seconde union.

5 pages - 4 illustrations – résumé : Claude Girard

Benoît Rochas
22  - 

Troubles religieux pendant la Révolution

Les faits relatés dans cet article concernent principalement le village de Trelins dans le département alors nommé Rhône et Loire, ils surviennent d’août 1791 à décembre 1792 dans le contexte de la Constitution civile du clergé adoptée en juillet 1790. Selon cette constitution, les curés deviennent des fonctionnaires devant prêter serment, ceux qui le refusent doivent laisser la place aux prêtres jureurs. Le curé de Trelins prend la tête de l’Église réfractaire de la région en encourageant plusieurs curés des paroisses voisines à refuser cette Constitution et le serment. Les conflits entre les partisans de l’Église constitutionnelle et ceux de l’Église réfractaire et clandestine croissent en 1792. De novembre 1791 à décembre 1792, à l’occasion du renouvellement des membres des corps municipaux, l’opposition à la Constitution civile du clergé et le soutien aux prêtres réfractaires se transportent sur le terrain politique municipal, les « patriotes » affrontent les membres du « parti aristocratique » lors d’assemblées tumultueuses.

L’opposition est flagrante à Trelins entre le curé réfractaire , soutenu par une majorité de la population, et le curé constitutionnel qui a prêté le serment. En 1792, ce dernier a célébré très peu de baptêmes et de mariages car beaucoup de pères de famille ont probablement fait baptiser leurs enfants clandestinement par l’ancien curé. Les naissances correspondantes sont déclarées tardivement à la mairie plusieurs mois après en novembre 1792.

6 pages, 6 illustrations - résumé : Denis Serve

Jean-Jacques Dehan
28  - 

Onomastique et vocabulaire - Antoine

Les trois pages Onomastique et Vocabulaire de ce numéro déclinent l’histoire des Antoine et Antoinette, sous différentes formes : étymologie, bible, hagiographie, iconographie, le saint, formes linguistiques, formes féminines du prénom, popularité, vocable paroissial, communes, prénoms, patronymes, dictons, usages. Et Antoine un nom qui s’est fait sans le prénom, le théâtre Antoine, et Antoine un prénom qui s’est fait un nom, le chanteur. Tout, tout, vous saurez tout sur les Antoine !

3 pages, 9 illustrations - résumé : Monique Bonvallet

François Lefebvre
31  - 

Courrier des lecteurs

Liste des sujets traités :

  • Famille de BRIANÇON -  Jean-Paul Métailler, Charles Marie Pinget

  • Les terres à Bajat - Robert Allier

  • Informations sur Pierre BELLOT de Rosarges et Suzanne CUGNAT de Grandval - Raymond Bargillat

34  - 

Un bestiaire à Grenoble - La gent ailée

Au fil des rues de la ville de Grenoble on découvre un échantillon varié de la gent ailée, de la mouche à l’aigle en passant par le paon, le papillon ou le dragon.

2 pages, 14 illustrations - resumé : Marie-Hélène Nivollet

Anne Bojon, Michel Henry
36  - 

Paléographie - Déclaration de grossesse en 1701

Sous l’Ancien régime, depuis l’édit d’Henri II en février 1556, les femmes enceintes non mariées ou veuves devaient déclarer leur état de grossesse aux autorités et omettre de le faire avait pour sanction la peine de mort si elles étaient convaincues d'avoir laissé périr leurs enfants sans recevoir le baptême. Mais sans mention de l’instance qui devait recevoir ces déclarations, elles sont aujourd’hui insérées dans nombre de séries* des archives, quelque soit le lieu de la recherche.

2 pages, copie du document

Anne Bojon
38  - 

De Carthage à Bramans

Questionnement sur le passage des troupes d’Hannibal dans les Alpes. On ne sait toujours pas où elles sont passées exactement mais à Bramans en Haute-Maurienne, on pense que le passage s’est effectué soit au Col du Clapier, soit au Petit Mont-Cenis, en tout cas chez eux.

1 page, 2 illustrations - résumé : Monique Bonvallet

Jean-Marc Dufreney
39  -  RÉPONSES
42  -  Vu sur le Net Pierre Boiton
45  - 

Nouvelles des associations

Pour visualiser les nouvelles d'une association, cliquez sur son logo


Logo FFG Fédération Française de Généalogie Logo CEGRA Centre d'Études Généalogiques Rhône-Alpes
Logo AGL Association Généalogique de la Loire Logo AGPT Association Généalogique Pour Tous
Logo Ain-Généalogie Ain-Généalogie Logo AREDES Association de Recherche et d'Entraide pour la Documentation & les Études Savoyardes
Logo CdR Ceux du Roannais Logo CGD Centre Généalogique du Dauphiné
Logo CGSPRP Centre Généalogique Savoyard Paris et région parisienne Logo CGVVR Société Généalogique de Vienne et de la vallée du Rhône
Logo MG Maurienne Généalogie Logo SGLB Société Généalogique du Lyonnais et du Beaujolais
60  - 

Bibliographie et revue de presse

Liste des livres décrits :

  • Les Burgondes Ve – VIe siècles - Katelin Escher

  • De Miribel et l’Enchastre  à Miribel Lanchâtre - Marie-Andrée et Bernard Tixier

1 page et 4 vignettes de couverture

Liste des revues décrites :

  • Mémoire n° 62 -Les Amis de l’Histoire du Pays Vizillois

  • Traces d’Histoire n° 3 -Groupe de Recherche Archéologie/Patrimoine/Histoire d’Échirolles

 

Denis Bellon
III  - 

Quelques chapelles du Pilat rhodanien

Les chapelles sont des éléments omniprésents de notre patrimoine de terroir. De dimensions souvent modestes, leur taille humaine a facilité leur multiplication.

Parmi celles du Pilat rhodanien, sept sont brièvement évoquées en couverture II et III. Elles sont originales, essentiellement champêtres et plus d’une sont situées près du Rhône. Elles ont des origines diverses, leur histoire et leurs légendes…

2 pages – 19 petites illustrations – Résumé : Claude Girard

Claude Girard
IV  - 

Quelques chapelles de l‘Isère rhodanienne

Les chapelles de l’Isère rhodanienne sont belles et ne manquent pas de charme. Elles s’inscrivent dans des sites remarquables et certaines sont très anciennes. Des bénévoles constitués en associations s’affairent à maintenir en état ces édifices et à les animer.

Dix d’entre elles sont mentionnées en dernière page de couverture.

1 page – 12 petites illustrations – Résumé : Claude Girard

Claude Girard

...et quelques brèves.

© 2022 - C.E.G.R.A. - Informations (joomla 3.10.10)